Education

Mieux accueillir des premières années en lycée professionnel à Paris

L’intervention d’ADC dans le lycée Galilée

 

« Tu dois pas baisser les bras » dit la seule fille d’un groupe de vingt adolescents. « Il y aura des moments de faiblesse, – reprend un jeune garçon avec les cheveux noirs et bouclés – mais nous resterons positifs ». « Il faut savoir trier les bonnes et les mauvaises informations pour réussir » dit un dernier qui déclenche l’applaudissement de ses camarades. Le sujet en discussion : comment trouver un stage en étant lycéen et, une fois adulte, un travail ?

Nous sommes dans le XIIIe arrondissement de Paris, un matin d’automne, au lycée Galilée. Dans cet établissement de petite taille, qui propose trois parcours de formation technique dans le numérique et la prothèse dentaire, les cours ne se déroulent pas comme d’habitude ce matin. Animés par des conseillers en formation et insertion professionnelle de l’Association Dialogues Citoyens, les groupes d’élèves suivent des ateliers qui clôturent trois journées d’intégration avec l’intervention d’ADC.

Dans les jours qui ont précédé cette dernière séance, les élèves ont activement participé à différents types de rencontres proposées et animées par ADC, une association forte de son expérience de plus de 7 ans dans des expérimentations pédagogiques avec l’Education Nationale sur plusieurs départements.

La semaine avait commencé avec plusieurs ateliers. Un atelier d’expression tenu par des comédiennes-formatrices, afin d’explorer à travers des jeux théâtraux la relation entre la collectivité et soi-même. Un autre atelier, « Témoignage », était tenu par le président d’une association engagée dans la lutte contre les discriminations. Un atelier dit « Parole d’élève » avait comme but de favoriser et de développer les capacités relationnelles et l’expression orale. Enfin, un atelier de conclusion sur le projet personnel a permis de travailler avec l’ensemble des classes (au nombre de trois), sur la question de la recherche de stages en fin d’année, un moment essentiel dans leur programme de formation.

Cette intervention d’ADC dans le lycée Galilée, qui précédait une première intervention avec les mêmes caractéristiques dans le Lycée Guimard, à Paris également, avait comme but d’accompagner les établissements dans la prolongation de l’accueil des élèves. Ces rencontres avaient aussi pour ambition d’établir une mise en confiance des élèves dans la construction de leur projet professionnel et personnel.

Durant ces trois jours, les élèves ont suivi les ateliers attentivement et avec intérêt, grâce à l’implication des équipes pédagogiques et de direction, qui ont accompagné les séances avec les intervenants d’ADC. Enfin, c’est grâce à l’appui de la Préfecture de Paris que cette expérimentation, étalée sur plusieurs jours et pilotée par le Rectorat, a pu avoir lieu.

Ce diaporama nécessite JavaScript.